Aquaculteur

L’aquaculteur est un agriculteur des produits de la mer. Il élève et cultive du poisson, des huîtres, des moules, des coquilles, des algues etc.

Éric, Damien et Rico évoquent avec nous leur quotidien d’aquaculteur.

En quoi consiste le métier d’aquaculteur ?

Éric : On nous appelle souvent les paysans de la mer. En vérité, mon emploi consiste à élever des larves, des œufs de poisson et des coquillages. L’objectif final étant de vendre ensuite mes produits aux poissonniers et aux restaurateurs. Je travaille essentiellement en extérieur, dans des bassins situés proches de la mer. J’achète des alevins et des naissains et je les élève ensuite moi-même.

Damien : Pour ma part, je produis du caviar et des huîtres. Je travaille à mon compte une dizaine d’années maintenant, après avoir essentiellement exercé à l’étranger (Afrique, Asie et Amérique du sud). Je fais extrêmement attention à la bonne santé de mes petits protégés, ainsi qu’à leur alimentation.

Rico : Je travaille dans une ferme aquacole et je m’appuie sur de nombreux outils : grue hydraulique, navire amphibie. Je suis donc pieds et mains dans l’eau toute la journée et j’accompagne le développement de mes crevettes et poissons : tri, calibrage, nourriture.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Éric : J’aime l’environnement marin, j’apprécie aussi de travailler dehors.

Damien : Le plus important pour moi est de pouvoir travailler en autonomie et de faire les produits que je veux. La période de fin d’année est un moment extrêmement important pour mon entreprise.

Rico : J’aime beaucoup le volet technique et scientifique de mon métier : connaissances en biologie, application des réglementations etc.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Éric : Hélas, l’envers du décor c’est que mon activité est fortement tributaire des aléas climatiques.

Damien : Il faut énormément de patience dans mon domaine et laisser la nature faire son œuvre. Par exemple, trois ans sont nécessaires pour faire grossir une huître !

Rico : Il faut reconnaître qu’il s’agit d’un travail usant, très physique.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Éric : Pour moi, il faut être travailleur, persévérant et bricoleur.

Damien : L’aquaculteur doit se tenir à jour des dernières méthodes d’élevage et ne doit faire aucune concession ce qui concerne l’hygiène et la sécurité (pour répondre notamment aux critères de certains labels).

Rico : Il faut bien maîtriser les techniques et les circuits de distribution.

Quelle est la formation pour devenir aquaculteur ?

Il est bon de passer par un cursus spécialisé, qui vous permettra d’obtenir un diplôme professionnel :

  • CAP conchyliculture
  • Baccalauréat professionnel productions aquacoles ; cultures marines
  • BTSA aquaculture
  • DEUST technicien de la mer et du littoral, option valorisation des produits de la mer
  • Licence professionnelle en aquaculture
  • Master professionnel ou école d’ingénieur en aquaculture

Y a-t-il un concours d’aquaculteur ?

Absolument pas.

Existe-t-il des écoles d’aquaculteur ?

Pas forcément.

Quel est le salaire d’un aquaculteur ?

À partir du SMIC.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Éric : Je préfère vous prévenir, ce n’est pas un choix facile. Il y a peu de postes salariés et être son propre patron n’est pas donné à tout le monde.

Damien : Sachez que si vous souhaitez à terme devenir votre propre patron de fermes aquacoles, des aides existent pour vous permettre de vous installer.

Rico : Je trouve qu’il peut être intéressant de posséder le certificat de plongée professionnelle.