Mécanicien armement petit calibre

Un(e) mécanicien(ne) en armement petit calibre s’occupe des armes de petit calibre, que ce soit du petit pistolet jusqu’à la mitrailleuse.

Le métier

Le métier consiste à s’occuper de l’entretien des armes de petit calibre, donc à peu près toutes les armes à feu jusqu’à 20mm exclus. Un(e) mécanicien(ne) en armement petit calibre va souvent être amené sur le terrain à partir en opération extérieure pour assurer le bon fonctionnement des armes.

Ecoles à la une

Le +​

Les choses les plus appréciées dans ce métier est le fait de beaucoup bouger et donc vous pouvez obtenir des réductions toute l’année avec la SNCF. Mais également le sentiment d'importance qui vous est procuré par le métier.

Échangez avec un professionnel

Qualités requises​

Vous devez être minutieux(se) et précis(e), sinon le métier peut vite être dangereux pour les autres.

Discutez avec un étudiant

Formations​

Concernant les diplômes, le BAC est un plus, mais n’est pas requis.

En ce qui concerne les formations nécessaires, il y en a deux et elles se font une fois les entretiens passés avec un conseiller en recrutement. 

La première formation se fait au Centre de Formation Initiale des Militaires du rang (CFIM) pendant 3,5 mois. La deuxième se fait à l’École du matériel à Bourges pendant 2 mois.

Prenez RDV avec un coach

Concours​

Il n’y a pas à proprement parler de concours, cependant il y a des épreuves de sélection à passer qui sont les suivantes : bilan médical, épreuves sportives, tests psychotechniques, entretien individuel et réunion d’information sur les différents métiers.

Écoles​

En France il existe une dizaine de centres de formation initiale des militaires du rang (CFIM), ils dépendent chacun d’une brigade.

Salaire

Le salaire peut varier en fonction de différents facteurs (situation familiale et hors primes). Le salaire de base est le suivant :

1362 € net/mois ou 2.5 fois le salaire si vous êtes en opération extérieure. En plus de cela, il y a des avantages : -75% toute l’année avec la SNCF, logement et repas inclus et 9 semaines – soit 45 jours/an – de permission.

Conseil

Il suffit d’être majeur et de nationalité française pour faire ce travail, donc si cela vous intéresse, foncez ! Vous découvrirez un métier passionnant.

Mais n'oubliez pas de prendre en compte tous les aspects du métier avant de vous engager, ce n’est pas une décision à prendre à la légère, ce n’est pas un travail comme les autres.

Au sein de l’armée, il y a toute une organisation où chaque rôle a son importance. Même si l’on pense généralement aux personnes qui sont au front, il y a derrière ces soldats des métiers sans qui rien ne serait possible. Parmi ces métiers, il y a le métier de mécanicien armement petit calibre dont nous allons parler plus en détail à travers trois profils différents.

En quoi consiste le métier de mécanicien armement petit calibre ?

Michel : Le métier consiste à s’occuper de l’entretien des armes de petit calibre, donc à peu près toutes les armes à feu. On va souvent être amené sur le terrain à partir en opération extérieure pour assurer le bon fonctionnement des armes.

Xavier : Comme il est dit dans l’intitulé de poste, on s’occupe des armes de petit calibre, ça va du petit pistolet jusqu’à la mitrailleuse. On va les réparer et s’occuper de leur entretien pour éviter tout problème.

Jeanne : Mon métier est centré sur la maintenance des armes à feu de petit calibre. Par petit calibre, ça veut dire jusqu’à 20mm exclus, c’est-à-dire toutes les armes à feu utilisées par les combattants d’infanterie. Pour donner un exemple, le FAMAS qui a été l’arme la plus utilisée par l’armée française pendant de nombreuses années est de calibre 5.56mm, ce sera donc mon rôle de m’occuper de l’entretien de cette arme.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Michel : Ce que j’aime le plus, c’est le fait de beaucoup bouger. Puisqu’on doit beaucoup se déplacer, on a des réductions toute l’année avec la SNCF.

Xavier : La précision que cela demande pour faire un bon travail.

Jeanne : Le fait de se sentir important, car sans les mécaniciens, que ce soient mécanicien armement de petit calibre ou bien les mécaniciens véhicule par exemple, le travail de soldat n’est pas possible.

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Michel : Le plus déplaisant, c’est le sport nécessaire, car on reste des soldats même si je m’occupe principalement de l’entretien.

Xavier : J’ai toujours l’impression d’abandonner mon copain quand je pars en mission.

Jeanne : C’était dur pour moi de m’adapter au rythme militaire, mais on s’y fait vite quand on aime ça.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ? 

Michel :  Il faut être minutieux, sinon le métier peut vite être dangereux pour les autres.

Xavier : Comme j’ai dit pour ce que j’aime dans le métier, c’est la précision qui prime.

Jeanne : Avoir l’esprit militaire, si on ne l’a pas, même un peu, ce sera difficile de tenir.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier ?

Michel : Il suffit d’être majeur et de nationalité française pour faire ce travail, donc si cela vous intéresse, foncez ! Vous découvrirez un métier passionnant.

Xavier : Il est important de prendre en compte tous les aspects du métier avant de s’engager, ce n’est pas une décision à prendre à la légère, ce n’est pas un travail comme les autres.

Jeanne : Avoir l’envie de devenir militaire et apprécier l’esprit qui va avec. Pour ma part, je ne l’avais pas forcément au début, mais j’avais envie d’être dans l’armée, c’est venu naturellement.

Quel autre métier auriez-vous pu choisir ? 

Michel : J’hésitais entre mécanicien de maintenance aéronautique et mécanicien de petit armement, car les deux sont mécaniciens et je voulais l’être.

Xavier : Le métier de mécanicien automobile, mais le côté militaire a pris le dessus.

Jeanne : Aucun autre, j’avais vraiment envie de faire ce métier et je suis satisfaite.

Ce métier vous plait ? Partagez 🙌

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on telegram
Telegram

Pour quels métiers êtes-vous fait(e)s ?

Découvrez le 1er test d’orientation / reconversion en vidéo interactive intitulé : “Le grand saut”. 

100% gratuit, 100% utile. 

Ces métiers pourraient vous plaire...

Les (bons) conseils de bobby

Rechercher par centres d'intérêt

Et maintenant, on fait quoi ? On discute avec Bobby ou on le regarde ?

Echanger avec un Bobby

Allo, Bobby ?

Voir les vidéos

C'est parti !!!

your form was successfully submitted

Message envoyé 🚀

Votre message a été envoyé avec succès. Vous devriez recevoir une réponse d’ici peu

Le concept FicheMetier.fr vous plait ?

Parlez-en autour de vous en cliquant sur l’un des réseau ci-dessous :

Important: Si c’est la première fois que vous contactez un ambassadeur, pensez à valider le mail de confirmation qui vous a été envoyé.